Avant elle

Johanna Krawczyk

Éditions Héloïse d’Ormesson

Dans l’œil du hibou…
Lecture 18/22 pour les 68 premières fois.

Impossible de ne pas rester scotché(e) par ce roman !

Une femme part de plus en plus à la dérive après la mort de son père, elle, qui déjà perdait pied, sans jamais réussir à expliquer la disparition de sa mère quand elle avait 11 ans. Existence compliquée, presque brisée.

Elle sombre, encore plus, oubliant mari et bébé.

Et puis elle découvre des carnets, la mémoire de son père, qui restait silencieux quant à son passé et ses origines argentines.

L’Argentine, pays de passions et de violences, de légendes aussi. C’est un puits sans fond qui s’ouvre sous ses pieds.

Johanna Krawczyk se lit d’une traite, comme l’héroïne de son roman dévore les carnets paternels.
Le souffle coupé parfois par la violence, la torture.
Mais happée par le tourbillon de l’histoire j’ai continué la lecture jusqu’au bout. Incroyable roman, puissant.

À lire le cœur bien accroché.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :