Bulle #1 Mickey, Picsou, Donald et les autres, … retour en enfance

Exemplaire de la photo édité par Unique Heritage Entertainment SAS

Beaucoup de soleil (peut-être un peu trop ?), du sable, des cris d’enfants, quelques seaux abandonnés près de l’eau, le grincement des balançoires du club de plage… et voilà que la chroniqueuse littéraire s’égare ! Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise littérature, comme il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises situations me direz-vous, je vais donc vous parler aujourd’hui de l’enfance et de ses petits délices.

Tout a commencé lors d’un repas familial avec une question : « et si vous lisiez au lieu de chercher une nouvelle série à regarder ? » Car oui, toi lecteur de cette modeste chronique, qui te dit que les enfants d’enseignants et de chroniqueur.euses littéraires lisent beaucoup, et qui te demande peut-être comment cela est possible, sois rassuré, lesdits enfants ne lisent pas plus que la moyenne française et supplient leurs parents de les abonner à Netflix comme tous les adolescents normalement constitués !!! Et donc là, petit miracle, l’une de mes adolescentes commence à me raconter l’histoire qu’elle vient de terminer, celle d’un formidable aventurier qui retrouve le trésor perdu d’un corsaire oublié, trésor ô combien surprenant puisqu’il s’agissait d’épices et de partitions de musique. L’enthousiasme se lisait dans ses yeux, et moi, je n’en croyais pas mes oreilles. Je me tourne alors vers les autres pour leur signifier qu’ils pouvaient eux aussi faire comme cette délicieuse enfant et lire !!!!! …. quand, terminant son récit, elle prononce ces mots fatidiques « c’était dans le Picsou de NuméroTer ». Bon. Cachant mon désespoir, je gardais le sourire (après tout, c’est aussi de la lecture) et la conversation continue. Taquine, ma fille fait alors avec moi un pari, « maman, pour combien tu chroniques Mickey sur ton blog ? » Je dois choisir un nombre entre 1 et 10, ma lectrice aussi, et si nous prononçons toutes les deux le même, mon ado a gagné et je dois publier un article. Lecteur attentif, tu comprends facilement que j’ai perdu !

J’ouvre donc Mickey Parade Géant l’après-midi même sur la plage et re découvre avec délectation les aventures de Mickey, Donald, Picsou et tous les autres…. Ils n’ont guère changé depuis mon enfance, Mickey est toujours parfait (et c’est énervant, je déteste les gens parfaits), Picsou est toujours aussi riche qu’avare, et Donald est comme d’habitude, pauvre et maladroit. Il est des choses immuables qu’il est doux de retrouver finalement alors que les années passent. Et, comme mes enfants et moi petite, les personnages que je préfère encore aujourd’hui sont Riri, Fifi et Loulou. Quand je lisais il y a quelques années (!!!!) leurs aventures, alors que les vacances s’étiraient doucement entre la plage et les jours de pluie, je me souviens qu’ils me rappelaient Le club des 5 d’Enid Blyton dont je dévorais les tomes empruntés à la bibliothèque durant l’année scolaire et surtout La patrouille des Castors que j’avais découverte dans les recueils des SPIROU de mon papa.

Elle est là, ma délicieuse madeleine de Proust à moi, dans ces pages jaunies sorties du grenier aux merveilles de mes grands parents. Quand il a fallu donner à manger à la grosse lectrice que j’étais déjà enfant ceux-ci ont eu l’idée, avec l’autorisation de leur propriétaire, de ressortir les antiques recueils du magazine Spirou, hebdomadaire qui compilait tous les mois ses publications en un énorme bouquin.

Recouverts de papier kraft et d’acariens fossilisés, ils étaient une source quasi inépuisable de lecture pour moi qui découvrait avec eux le scoutisme des Castors, les belles histoires de l’oncle Paul (qui racontait la vie des aventuriers aussi bien que les faits divers et certains événements historiques marquants),

les aventures de Spirou et le génialissime Gaston qui venait semer le trouble dans les pages de l’hebdomadaire. J’ai des frissons de plaisir rien que de retrouver sur le net les couvertures de mes recueils préférés. A l’intérieur je découvrais aussi ce qui intéressait les enfants des années 60 et combien mon enfance et mes centres d’intérêt étaient différents des leurs. Déjà je faisais le parallèle entre ce que proposait un magazine de ces années là et ce que je lisais moi dans les années 80, je trouvais qu’ils devaient être diablement intelligents et persévérants à l’époque pour lire autant d’articles compliqués et écrits si petits !

Aujourd’hui encore j’adore ouvrir et redécouvrir ces articles mais surtout, et plus que tout, les bandes dessinées qui étaient publiées par épisodes et que maintenant je connais par coeur : Spirou et Fantasio, Gaston Lagaffe, les aventures de Buck Danny, …

Alors après tout, si pour mes enfants leurs souvenirs de lectures passent par Picsou et ses rocambolesques aventures, lues sur le sable et achetées dans l’ouest lors des sorties « dévalisons les librairies et les maisons de la presse » afin de lutter contre l’envahissement des écrans, cela me va très bien. J’adore voir leurs yeux briller quand j’annonce que nous allons faire une expédition vers le libraire le plus proche, ils brillent presque autant que lorsque nous décidons d’aller manger une glace de la Fraiseraie !!! Je trouve que c’est un bon début.

3 commentaires sur « Bulle #1 Mickey, Picsou, Donald et les autres, … retour en enfance »

  1. Très chouette article madeleine, ici les trois enfants ont été ou sont encore abonnés au journal de Mickey… les piles s’effondrent, trop chargées, mais pour rien au monde ils n’accepteraient de les jeter, parce que lire Mickey, c’est déjà génial, mais le relire, c’est le summum !
    Et il se murmure qu’il n’y a pas que les enfants qui s’adonnent à la lecture des aventures de Donald et des autres…

    Moi, mon préféré c’est fantomiald!

    J'aime

  2. Dans mes souvenirs se mélangent les lectures de mes enfants et celles de mes petits enfants, mais en tout cas je les connais tous ceux là! !!!!….
    Personnellement j’avais une passion pour les Signes de pistes, j’ai été amoureuse de tous ces sublimes garçons plein de qualités et de droiture! !!…
    La collection Rouge et Or me plaisait beaucoup et je me revois, le jeudi après midi chez ma libraire préférée en train de conseiller doctement les parents pour les lectures de leurs enfants! !!!…
    Merci pour ces madeleines chères à mon coeur……

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :