Danse avec la foudre

Roman de Jérémy Bracone

L’ Iconoclaste

Le pitch. Figuette est ouvrier dans une usine qui va bientôt fermer, marié à Moïra, sauvage et fuyante. Ils ont une petite fille, Zoé. Celle-ci grandit au milieu de la joyeuse bande d’amis de son père et sous le regard protecteur de son arrière grand-mère, italienne. La vie n’est pas toujours rose et l’orage gronde souvent, Moïra n’est pas facile à vivre, fugue souvent, laissant Figuette le coeur meurtri et seul avec sa fille.

Dans ce roman il y a d’abord l’usine, l’ancien bassin sidérurgique où elle est implantée, et les souvenirs d’un passé dur, révolu, mais pourtant terriblement pesant et présent. La mémoire ouvrière n’y est pas un mythe mais plutôt une manière de vivre, de se serrer les coudes. Ensuite il y a cette histoire d’amour, électrique, … où chacun apprend l’autre dans la douleur. Et enfin il y a l’imagination débridée de Figuette, la poésie qui lui coule dans les veines, l’esprit, le coeur, et qui le pousse à tout inventer pour les êtres qu’il aime.

Le roman de Jérémy Bracone se dévore tant la lecture est fluide, son récit est presque parlé, comme écrit au rythme de la mémoire ou de l’imagination, la chronologie est confuse mais ça n’est pas bien grave tant que le lecteur reste tout près de Figuette et de sa poésie. La mémoire ouvrière et sa richesse sont entre de bonnes mains avec Jérémy Bracone.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :