Indésirable

Roman d’Erwan Larher

Quidam éditeur

Le pitch. Sam, le personnage principal du roman, débarque un jour par hasard dans un petit village rural et tombe amoureux d’une vieille maison. Il décide bientôt de l’acheter. Mais s’installer dans un microcosme déjà constitué est compliqué, encore plus lorsqu’on est Sam.

J’ai découvert Erwan Larher avec Marguerite n’aime pas ses fesses et j’ai aussitôt adoré. Sa plume, son imagination, son regard déjà acéré sur la société et la musique qui se dégageait de ses mots, m’ont carrément séduite. Et puis j’ai continué mes lectures avec L’abandon du mâle en milieu hostile (titre génial !) et Le livre que je ne voulais pas écrire, témoignage d’un genre particulier, étonnamment positif, très sensible, touchant, assez magique aussi, sur sa présence au Bataclan ce terrible soir de novembre, et sa reconstruction, en tant que victime.

Depuis, je trépigne à chaque fois que la sortie d’un prochain roman est annoncée. Trépigne, le mot est faible, je serai prête à vendre père et mère pour le lire avant tout le monde, c’est dire ! Et je n’ai pas été déçue.

Indésirable est un grand roman, un vrai roman, je trouve le plus abouti d’Erwan Larher. Je me suis toujours demandée (à titre personnel) pourquoi un individu écrivait, tant tellement de belles choses ont déjà été écrites et qu’il est impossible d’écrire mieux, ou différemment, que ce qui a déjà été publié. Souvent mon critère pour aimer un livre est, apporte-t-il quelque chose de nouveau dans la littérature, ou dans la pensée ? Ou alors, m’a-t-il emportée ? quelque-soit le sujet du roman.

Il me semble qu’Indésirable réunit ces qualités, toutes ces qualités !

C’est un vrai roman, qui développe une intrigue étonnante et nouvelle du début à la fin, longuement mais sans lasser son lecteur ! Il est indéniable que l’imaginaire d’Erwan Larher est foisonnant et qu’il ne s’interdit rien, et surtout pas de s’éloigner du réel, pour notre plus grand plaisir ! Un vrai et bon roman donc, solide. Mais pas seulement. Son auteur dépeint avec subtilité la société dans laquelle nous vivons, presque comme un sociologue qui étudie ou décrit un ensemble d’individus. Il ne juge pas. Il ne surfe pas non plus sur des sujets à la mode, non, il laisse juste son crayon décrire le vrai, et va jusqu’au bout de cette vérité, presque jusqu’à l’irréaliste qui finalement reste crédible parce que si nous sommes honnêtes avec nous-mêmes, oui la scène de la montgolfière, géniale, pourrait avoir lieu dans la vraie vie. Les personnages d’Erwan Larher, à commencer par celui de Sam, sont attachants, réels, multiples aussi, ils nous malmènent autant qu’ils nous questionnent, ils sont précis, portés par la langue employée, par l’écriture. Erwan a le regard, tendre, des réalisateurs de Striptease, sans jamais basculer dans le vulgaire ou l’indécent, et la plume fine.

Parce qu’il faut aussi parler de cette langue qui s’écoute autant qu’elle se lit, qui transporte comme une musique, exigeante également, pointue. Erwan Larher apporte pour moi un renouveau dans la littérature, il pose sa pierre à l’édifice en utilisant une langue actuelle, mais riche, exigeante, en explorant des sujets délicats aussi, mais sans tomber dans le pathos ou l’analyse barbante. Il dit beaucoup sur notre monde actuel tout en développant une histoire, imaginaire, presque magique.

Et je vous passe tout ce que le roman raconte sur les vieux villages, les pierres, l’art en général, le théâtre, les phénomènes étranges, ce que nous pensons être possible, mais qui ne l’est pas, enfin peut-être. Sur la politique, les grandes idées et le terrain qui change tout. Sur le genre, la différence, son acceptation ou son rejet. Sur l’importance d’écouter son identité, malgré sa singularité. Sur l’existence tout court.

Bref, comme dirait l’autre, j’ai aimé, j’ai adoré, il est rangé dans la pile des essentiels, je vais le prêter, l’offrir, etc…etc… ! Lectrices, lecteurs, précipitez vous chez votre libraire pour demander Quidam éditeur !

5 commentaires sur « Indésirable »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :